Bardage

Isoler ses combles sans perdre trop d’espace

Une toiture mal isolée pourrait générer une déperdition énergétique de 20 %. C’est pour cette raison qu’il faut bien isoler ses combles. Il faut cependant avouer que cette opération génère une perte d’espace, notamment si les combles sont prévus à être utilisés. Découvrez les moyens permettant d’isoler cette pièce, sans que cela pèse trop sur sa surface et sur son volume.

Isoler les combles par extérieur

C’est la solution idéale si vous ne voulez pas perdre trop d’espace à l’intérieur de vos combles, même si elle coute parfois plus cher que l’isolation par l’intérieur. Avec l’isolation extérieure, la surface intérieure n’est pas touchée, et aussi, la hauteur sous plafond est conservée. Sa mise en place nécessite cependant quelques travaux, tels que la rehausse de la charpente à l’aide de chevrons complémentaires si vous voulez que votre installation soit conforme à la réglementation thermique RT2012. En choisissant cette option d’isolation, vous n’avez pas besoin de vider les pièces pour la réalisation des travaux. Il n’est pas également nécessaire de déposer les parements de rampants et un plafond dans la mesure où il n’y a aucune poussière, ni de déchets à l’intérieur. Plus également besoin de refaire la décoration d’intérieur une fois les travaux d’isolation achevés. Enfin, l’isolation par extérieur permet de redresser la charpente si les chevrons se déforment.

Isoler les combles par intérieur

Si vous optez pour l’isolation par intérieur, sachez qu’il est possible de faire cette opération sans perdre trop de surface habitable. Pour ce faire, il est préconisé de choisir des isolants disposant d’un lambda plus faible (coefficient d’isolation thermique) et d’un R élevé (Coefficient de résistance thermique). Plusieurs matériaux offrent aujourd’hui une telle performance d’isolation. Il s’agit par exemple des laines isolantes, disposant d’un lambda de 32 ou de 35 et d’une épaisseur de 26 cm. Ces caractéristiques permettent à ce matériau de répondre aux exigences de la réglementation thermique RT2012. Avant de choisir l’isolant de vos combles, nous vous conseillons de demander préalablement des conseils auprès d’un professionnel puisqu’il est probable que votre charpente nécessite un isolant spéficique.

Qu’en est-il des isolants minces ? En effet, leur efficacité d’isolation est un sujet de controverse. Il s’agit d’abord des produits très fins constitués de couches d’aluminium ou de couches aluminisées. Si vous pensez vous en procurer, nous vous conseillons de vous en servir à titre de complément d’isolant.

Isolation des combles et crédit d’impôt

Un crédit d’impôt de 15 % s’offre à vous si vous réalisez une isolation intérieure. Cet avantage s’applique si le cout des travaux ne dépasse pas 100 € TTC au m² pour l’isolation intérieure, et 150 € pour l’isolation extérieure. Par ailleurs, le crédit d’impôt est plafonné à 8 000 € s’il s’adresse à une seule personne, ou 16 000 € pour un couple, ou encore 400 € par personne à charge. Enfin, il faut noter que cette aide peut se cumuler avec l’Éco PTZ (Eco prêt à taux zéro).